Dossier Musées Virtuels 5° : Laissez-vous guider : visite du Musée Capodimonte à Naples

Quelques élèves de 5SC1 et 5LM2 ont profité du confinement pour visiter les musées européens. Une œuvre en particulier a retenu leur attention.

 

Vous pouvez apercevoir de ce coté-ci le tableau d’UNE peintre, Artemisia Gentileschi « Judith et Holopherne ». Il a été peint entre 1613 et 1615. C’est une véritable héroïne de l’art et de la condition féminine de son époque. Un événement marquant de sa vie l’a poussée à peindre ce tableau. Nous reviendrons plus tard sur cet évènement.

 

Comme vous pouvez le constater, ce tableau mesure 159 cm sur 126 cm. Il appartient au mouvement artistique baroque : il représente un récit biblique et contient également des caractéristiques baroques telles que la forte lumière, les ombres importantes, l’expression des sentiments que nous pouvons remarquer dans les couleurs des robe de Judith et de la servante: le bleu représentant la froideur et le rouge, la colère. Le drap blanc est synonyme de mort. D’autres caractéristiques telles que le fait que l’action est en train de se produire et les mouvements des personnages renforcent l’appartenance de ce tableau au mouvement baroque.

 

Sans titre2

Artemisia GENTILESCHI, Judith et Holopherne, 1613-1615.

 

Comme  nous l’ai déjà dit, ce tableau est la représentation d’une scène biblique. On y voit Judith, aidée d’une servante, trancher la gorge du général Holopherne pour protéger le peuple d’Israël de l’invasion assyrienne. Ecoutez, je vais vous citer l’extrait de la Bible qui en parle: « Elle s’avança alors vers la traverse du lit proche de la tête d’Holopherne, en détacha son cimeterre, puis s’approchant de la couche elle saisit la chevelure de l’homme et dit : ‘’Rends-moi forte en ce jour, Seigneur, Dieu d’Israël’’. Par deux fois elle le frappa au cou, de toute sa force, et détacha sa tête. Elle fit ensuite rouler le corps loin du lit et enleva la draperie des colonnes. » (Judith, 13.6–10).

A présent, je vais revenir sur l’événement tragique qui a poussé Artemisia à peindre cette scène violente. Elle a été violée par son tuteur, Agostino Tassi. C’est donc pleine de rage que la jeune femme, âgée de vingt ans, entreprend de peindre cette scène issue de l’Ancien Testament. On a souvent évoqué son viol comme étant à l’origine de la violence que nous inspire cette oeuvre. D’ailleurs, Judith a les traits d’Artemisia Gentileschi et Holopherne ceux d’Agostino Tassi. Durant le procès qui s’ensuivit, la jeune femme dut subir la torture afin de prouver qu’elle était vierge avant l’acte, et son agresseur écopa d’une année de prison. D’ailleurs, celui-ci ne l’a jamais purgée.

Amina, Iman, Zineb et ZeinaCapture d’écran 2020-06-24 à 17.09.24

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s