Dossier Musées virtuels 3° : Laissez-vous guider : visite du Rijksmuseum à Amsterdam !

Sans titre1

Les élèves de 4SC2, de 5LM2 et de 5SC1 ont profité du confinement pour visiter le Rijksmuseum. Ils vous proposent une petite visite guidée de leurs tableaux préférés.

Aujourd’hui nous sommes, virtuellement, à Amsterdam, au Rijskmuseum. Dans ce musée, nous pouvons retrouver des œuvres de peintres célèbres comme Rembrandt (La Ronde de nuit, La fiancée juive), Johannes Vermeer (La Laitière que nous verrons tout à  l’heure), Frans Hals (Le Joyeux Buveur) mais aussi un chef-d’oeuvre du peintre hollandais Vincent van Gogh, son Autoportrait au chapeau de feutre.

Sans titre2

Vincent VAN GOGH, Autoportrait au chapeau de feutre,1887.

Van Gogh souffrait de plusieurs problèmes de santé comme la schizophrènie, le trouble bipolaire, la syphilis, le saturnisme, l’épilepsie du lobe temporal et la maladie de Ménière, qui l’a poussé à se couper l’oreille droite.

Depuis le début de sa carrière de peintre, Van Gogh dessine pas mal d’auto-portraits, comme celui-ci qui se trouve dans notre musée. Cette oeuvre a été peinte durant l’hiver 1887, à Paris.

L’oeuvre est remarquable par ses traits de peintures de sens différents. Lorsqu’on l’observe de près, nous pouvons apprécier les détails des couleurs utilisées par le peintre.

Généralement sur ses autoportraits, Van Gogh ne porte pas de chapeau, c’est la particularité de cette œuvre : son chapeau de feutre gris.

 

Cette oeuvre a été peinte en 1887 donc deux ans avant  son suicide. Nous pouvons voir que le peintre a l’air d’être mince, nous pouvons lier ceci au fait qu’il avait des problèmes de santé.

Selon moi, Van Gogh a fait plusieurs auto-portraits pour que l’on voit le changement dû à ses troubles de santé mais il se peut aussi qu’il en ait fait plusieurs en sachant que plus tard ses oeuvres seraient populaires et vendues dans le monde entier. Ou peut-être a-t-il fait cette oeuvre pour laisser un souvenir de lui à Paris.

Quoi qu’il en soit, Van Gogh sera l’un des peintres les plus connus de l’histoire…

Nous allons continuer cette excursion en nous intéressant au tableau d’un célèbre peintre néerlandais du 17ème siècle ou plus précisément du siècle d’or.

On qualifie ce siècle ainsi, car il désigne une période entre le 16ème et le 18ème siècle qui est très importante dans le monde néerlandophone, à cette époque les Provinces-Unies étaient devenues l’une des premières puissances mondiales.

 

Jan Steen est né en 1626 à Leyde, à cette époque le courant qui régnait était le mouvement baroque, nous pouvons le constater en observant chacune de ses oeuvres. Dans chaque tableau qu’il peint, on retrouve beaucoup des couleurs chaudes et vives. Pour peindre ces oeuvres, il s’inspirait de la vie en général tout en apportant une touche d’ humour et bien évidemment beaucoup de couleur.

 

Ce tableau s’intitule « Het vrolijke huisgezin », Jan a peint ce tableau en 1668. Dans le tableau que nous observons aujourd’hui, nous pouvons voir que les couleurs chaudes son bien présentes comme le rouge, l’orange, le jaune, le vert, ….

 

Sans titre3

Jan STEEN, Het vrolijke huisgezin, 1668.

Il y a quelque chose qui est frappant dans ce tableau, car nous pouvons presque ressentir la bonne humeur, l’humour, la positivité et l’amour de cette famille à travers ce tableau. Nous observons une famille très unie. Tout le monde semble s’amuser et de très bonne humeur. Nous pouvons observer que le jeune homme à l’arrière joue d’un instrument qui s’appelle le binioù koch, il y a aussi le jeune homme près du bébé qui joue de la flûte, nous pouvons également constater que la vielle dame et sa fille chante une chanson en lisant les paroles, le vieil homme à droite de la vielle dame lève son verre comme pour célébrer quelque chose. Ils semblent tous ensemble célébrer l’arrivée du bébé qui se trouve dans les bras de sa maman. Si nous observons le tableau de plus près, nous verrons que Jan s’est peint lui-même dans son oeuvre, on le voit en train d’apprendre à son fils comment utiliser une pipe. Cependant, il y a quelque chose de très particulier dans son oeuvre, car les enfants semblent fumer et c’est quelque chose qu’ils ne devraient pas du tout faire en réalité, car c’est très mauvais pour la santé. Ce qu’il veut nous montrer en représentant les enfants de cette manière, c’est qu’il ne faut pas que les adultes fassent des actions mauvaises devant les enfants, car les enfants étant innocents, ont tendance à suivre les pas des grands sans savoir ce qui est bon et ce qui est mauvais.

Sans titre5

Jan STEEN, La Fête de Saint-Nicolas, 1660-1665

Poursuivons la visite avec un autre tableau de Jan Steen :

 

 

Le nom de ce tableau est “The Cannon Shot”. Il a été peint par Willem van de Velde le Jeune en 1680. Willem van de Velde le Jeune est un peintre néerlandais, son père aussi était peintre et c’est ce dernier qui l’a initié à la peinture.

 

Les peintures de Van De Velde sont pour la plupart des représentations de la côte hollandaise avec des navires néerlandais. Ses peintures sont caractérisées par un grand réalisme. Il veut représenter les détails de la mer avec précision que ce soit dans un bon ou mauvais temps.

 

Revenons-en au tableau, la technique employée pour la création de cette oeuvre est la peinture à l’huile. Les dimensions de ce tableau sont de 78,5 x 67 cm.

 

Sans titre6

 VAN DE VELDE Willem, The Cannon Shot, 1680.

Comme nous pouvons le voir, Van De Velde a représenté sur sa toile un navire naviguant sur la mer, surement près de la côte hollandaise, qui, comme je l’ai dit plus haut, est ce qu’il peint la plupart du temps. Autour de ce grand navire, on peut y voir de la fumée car un ou plusieurs canons ont été lancés sur les 3 petits bateaux qui sont tout autour car ce sont des bateaux ennemis qui tentent d’attaquer le grand navire.

Les 3 petits bateaux sont des bateaux qui se sont alliés contre le grand navire car un seul de ces bateaux ne ferait pas le poids contre l’immensité du navire. C’est pour cela qu’il y en a 3.

Les bateaux se sont mis de chaque côté du navire pour mieux pouvoir l’attaquer.

J’ai décidé de vous parler de ce tableau car il m’inspirait beaucoup, je trouve que les différents tons de couleurs utilisées sont, ensemble, très harmonieuses. L’auteur de ce tableau l’a peint avec tellement de réalisme et tellement de détails qu’il faut beaucoup de temps pour pouvoir le faire.

 

Sans titre7

Jozef ISRAËLS, Les enfants de le mer,1872

Sans titre8

Johannes VERMEER, La laitière,1820.

 

«La Laitière» est l’oeuvre qui compte parmi les plus célèbres tableaux de Johannes Vermeer.

Dans ce tableau, on retrouve les nombreuses couleurs chaudes qui vont du rose au blanc en passant par le bleu… Les couleurs sont juxtaposées, presque sans mélange. Les touches de brun rougeâtre, de blanc, de jaune, sont nettement visibles et donnent au détail du visage un relief quasi sculpté dans la matière. Aussi, les contrastes sont présents avec des jeux de lumière et d’ombre.

« La Laitière » est l’unique tableau de Vermeer prenant comme sujet principal une femme d’humble condition. Elle suggère le calme et la tranquillité des travaux domestiques dans une atmosphère saine et paisible. La Laitière, une servante versant du lait, regarde, comme le spectateur, le mince filet de lait qui coule de sa cruche dans un plat. Le personnage de la laitière comporte une dimension maternelle, un peu comme une nourrice. Il s’agit d’une femme solide, qui s’apprête à confectionner avec du lait.

L’une des caractéristiques de Vermeer est de se concentrer sur des thèmes quotidiens en les traitant avec précision. « La laitière » est une personne réelle qui est concentrée sur son travail domestique et qui se trouve dans une cuisine humble. Vermeer a même enlevé tous les détails qui se trouvaient autour pour se concentrer uniquement sur le personnage. D’autres tableaux célèbres de Vermeer s’inscrivent dans ce thème. On peut citer « La dentelière » qui représente une jeune femme, dont la figure se détache d’un fond neutre aux nuances de gris, est installée à une table, à côté d’un livre qui est très certainement une bible. Il y a également « L’art de la peinture » représentant une scène intime de pose où un artiste peint une femme dans son atelier, près d’une fenêtre, avec en arrière-plan une grande carte des Pays-Bas. Pour finir nous avons “La liseuse à la fenêtre” où Le tableau représente l’intimité d’une scène d’intérieur. Une jeune femme blonde, debout, lit une lettre devant une fenêtre ouverte, en présentant son profil au spectateur. Tous ces tableaux traitent des thèmes du quotidien.

Si vous souhaitez poursuivre la visite, cliquez ici : https://artsandculture.google.com/streetview/rijksmuseum/iwH5aYGoPwSf7g?hl=en&sv_lng=4.885351628126034&sv_lat=52.36015776188761&sv_h=225.7224780462358&sv_p=-1.4761781168549675&sv_pid=ATTX3bjUAEdCHfF53xqPYw&sv_z=1.0000000000000002

Samia, Kenza, Yasmine, Coralie, Gaëlle, Sila et Farah

Sitographie

https://artsandculture.google.com/partner/van-gogh-museum?hl=en 

https://www.ladissertation.com/Art/Censure-et-Critique-d’art/La-joyeuse-famille-de-Jan-Steen-351524.html

http://www.httpsilartetaitconte.com/archive/2010/08/19/un-yoyeux-luron-au-siecle-d-or-hollandais-jan-steen-1626-167.html

https://www.virtualuffizi.com/fr/jan-steen.html

https://iconographieflamande.wordpress.com/2015/04/26/siecle-dor-neerlandais/

https://www.rivagedeboheme.fr/pages/arts/oeuvres/la-laitiere-v-1660.html

https://fr.gallerix.ru/pedia/famous-paintings–milkmaid/

https://www.cineclubdecaen.com/peinture/peintres/vangogh/autoportrait.htm

https://www.rijksmuseum.nl/en/collection/SK-A-3262

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s