Circuits en ligne

Les 5LM2 ont participé cette année à un  concours de nouvelles organisé par la Maison de la Francité. Le thème imposé était le circuit. Les résultats du concours devraient être dévoilés en juin. En attendant, on vous invite à lire leurs textes en exclusivité sur Bractu !

Quelques témoignages sur ce projet…

« En 5LM2, nous avons travaillé cette année sur le genre de la nouvelle. Nous avons d’abord lu quelques nouvelles sur le thème du circuit, fournis par la Maison de la Francité. En novembre,  nous avons eu l’occasion de rencontrer un écrivain, Dominique Maes, qui nous a expliqué comment il trouvait l’inspiration. Avec lui, les élèves ont commencé un début de récit qu’ils ont poursuivi en janvier. En février, les textes étaient terminés mais ont encore été retravaillés à maintes reprises jusqu’à la date butoir du concours, le 28 février. C’était  un travail de longue haleine et tous les élèves n’ont pas réussi à aller jusqu’au bout de ce projet d’écriture. Certains ont aussi eu des difficultés à rédiger un texte personnel en s’inscrivant dans un thème imposé. Pourtant, ils m’ont tous étonnée !  J’ai été  surprise de voir à quel point chaque élève parvenait à développer un univers et un style bien à lui. Ce fut pour moi un grand plaisir de travailler avec eux sur ces nouvelles. »

Madame Martinage

« Tout d’abord la venue de Dominique Maes était très intéressante dans le sens où son histoire, sa façon de commencer à écrire une histoire ,…. étaient vraiment intéressants.

C’était un homme très gentil, très rigolo et vraiment intéressant.

Lorsque j’ai appris qu’il fallait commencer à écrire une nouvelle je ne vais pas vous mentir, je ne voulais vraiment pas écrire quelque chose parce que je sais pertinemment que je suis quelqu’un qui n’a vraiment pas d’idées. Au début ce n’était pas facile, je ne savais pas sur quel sujet écrire, ce que j’allais raconter, je n’avais aucune, mais aucune idée !  Mais en prenant du recul, en réfléchissant un peu plus et en rassemblant toutes mes idées différentes, j’ai commencé à écrire petit à petit, mes idées venaient petit à petit, je prenais même du plaisir à écrire. Je dirai que la seule difficulté que j’ai rencontrée, c’était vraiment le manque d’idées mais c’était une belle expérience. Cela nous a permis de réfléchir un peu plus . »

Malaak

« Avez-vous déjà rédigé une nouvelle? Personnellement, cela a été le cas récemment parce que mon professeur de français l’avait imposé. Normalement je ne l’aurais jamais fait car même si un livre me plait je ne le termine jamais et je n’aime pas lire de texte faisant plus d’une page à cause de ma paresse. Sur tous les livres que les professeurs m’ont donnés à lire jusqu’à présent, je n’en ai fini que deux complètement. Donc cous comprenez qu’écrire une longue histoire était me demander beaucoup !

Mais je suis une fille avec beaucoup d’imagination et c’était alors le moment de mettre par écrit l’une de mes histoires. Au début, c’était assez facile, toute l’histoire était dans ma tête. Chaque jour je relisais, perfectionnais et continuais l’histoire, tout cela pendant une semaine. Mais au plus mon histoire avançait, plus c’était long à lire et cela commençait a réellement poser problèmes parce que je n’étais qu’à la moitié de mon histoire.

Sans vous mentir j’ai mis beaucoup plus de temps à terminer d’écrire ma nouvelle que le délai que mon professeur m’avait laissé et c’était encore une fois parce que je n’allais sûrement pas terminer l’histoire. Mais je m’y suis efforcée et je l’ai terminée. Ma nouvelle était bien plus longue que la plupart des autres élèves, même trop longue pour le concours ! Et pourtant j’étais tellement satisfaite du résultat que je l’ai lue et relue alors que mon histoire s’étalait sur quatre pages recto-verso. J’avais également envie que d’autres personnes la lisent donc j’étais impatiente de l’envoyer à mon professeur. Et j’étais très heureuse d’avoir terminé ce que j’avais commencé ! Je me suis rendu compte que cela est très satisfaisant et j’avais déjà ressenti cela lors des deux seuls livres que j’ai pu terminer dans ma vie. Je me suis donc fixé l’objectif d’au moins  terminer les livres donnés par mon professeur de français.

Et dans ma tête, les histoires ce n’est pas ce qu’il manque, alors pourquoi ne pas écrire une deuxième nouvelle? »                  

Alice

Au programme :

« Prisonnière de cette prison sans fin » de Farah Ahlaloum

« Victimes le jour, héroïnes la nuit » de Laura Spanoghe

« L’intrusion » de Youssef Kerchachi

« Démasqués » de Victoria Tumba

« L’amitié fait mal, tu sais » de Zayd Sefiani

« Le circuit huit » Yousra Aouragh

« Les masques tombés » de Malaak El Yagoubi

« Ma meilleure ennemie » d’Alice Aloka Lohonga

Elles seront publiées tous les deux jours !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s