Les toilettes de l’Athénée Joseph Bracops

Bonjour à toutes et à tous,

Je me présente, je suis Nisrine Ghazali, déléguée de ma classe de 1ère C1.

Hé non, je ne suis pas trop jeune pour écrire des articles sur ce sujet et pour essayer de vous sensibiliser. Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’un problème qui nous concerne toutes et tous, je veux parler de l’état déplorable de nos toilettes dans notre établissement ! Comme vous pouvez le constater, nos toilettes sont très très sales. Et j’aimerais vous informer de quoi on parle exactement dans nos réunions « délégués » en ce moment. Beaucoup de personnes qui nettoient nos toilettes se plaignent de l’hygiène dans nos toilettes.

Les nettoyeur(euse)s ont trouvé dans nos toilettes :

  1. Des traces d’excréments sur les murs,

  2. Des serviettes hygiéniques un peu partout,

  3. De l’urine sur les cuvettes des toilettes,

  4. Des toilettes dont la chasse n’a pas été tirée,

etc…

Nos idées :

  1. Peindre les murs,

  2. Mettre de la musique pour qu’on ait un peu d’intimité,

  3. Changer les portes et mettre du papier toilette (dans nos toilettes et non à l’extérieur) et mettre à disposition du savon,

  4. Ne plus dessiner sur les murs,

  5. Sanction pour ceux qui ne respectent pas les consignes ( toilettes ).

  6. De quoi s’essuyer les mains,

  7. Surveillant(e)s.

Je suis sûre que vous ne faites pas ça chez vous, alors ne le faites pas à l’école. Je sais que nous sommes toutes et tous capables de garder de simples toilettes propres. Dites-vous que des personnes ne vont même plus aux toilettes pour toutes ces raisons. Les odeurs nauséabondes nous dérangent dans les couloirs, dans nos classes, dans notre école. Même si c’est un sujet un peu intimidant, il est temps d’en parler ! Et d’agir surtout !

Mon intention est d’avant tout de vous faire comprendre ce qui se passe déjà depuis un certain temps, et que ça ne peut plus continuer ainsi. Alors je finirai par un texte que j’ai aperçu dans les toilettes d’un restaurant : « C’est ici que tombent en ruine tous les déchets de la cuisine. Dans un lieu aussi respectable, il faut se tenir ici comme à table et garder le bord de la lunette aussi propre que celui de son assiette… ».

Nisrine Ghazali, 1C1.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s