Liste des films sur la Seconde Guerre Mondiale.

Peut-être le thème de la pièce de la troupe théâtrale de l’AJB jouée cette année vous a-t-il interpellés ? Peut-être avez-vous envie d’en connaître plus sur cette sombre période de l’histoire ?

Voici une petite sélection des meilleurs films portant sur la seconde guerre mondiale et pour certains assez méconnus. Vous trouverez ci-dessous un petit classement et leur résumé, des films des plus émouvants et beaux. À vos mouchoirs ! Ou pas…

1. La liste de Schindler  Les Allemands, victorieux en Pologne, regroupent les Juifs dans des ghettos dans le but de s’en servir comme main d’oeuvre bon marché. Oskar Schindler, industriel et bon vivant, rachète pour une bouchée de pain une fabrique d’ustensiles de cuisine.

2. La chute Berlin, avril 1945. Le IIIe Reich est à l’agonie. Tandis que les Soviétiques préparent l’offensive finale contre les troupes allemandes défendant Berlin, Adolf Hitler se réfugie dans son bunker en compagnie de ses proches et de son Etat-Major. Malgré l’imminence de l’inévitable défaite, le Führer s’obstine à continuer la lutte et ce, malgré le manque toujours plus criant d’effectifs et de munitions.

Le film présente ainsi les douze derniers jours de la vie d’Hitler passés dans son bunker, lors de la bataille de Berlin et les derniers jours de la Seconde Guerre mondiale sur le théâtre européen. L’action suit les points de vue des témoins de cette période, notamment celui de Traudl Junge, la dernière secrétaire de Hitler.

3. La vie est belle En 1938, Guido, jeune homme plein de gaieté, rêve d’ouvrir une librairie malgré les tracasseries de l’administration fasciste. Il tombe amoureux de Dora, institutrice étouffée par le conformisme familial et l’enlève le jour de ses fiançailles. Quelques années plus tard, Guido et Dora ont un fils, Giosué, mais les lois raciales sont entrées en vigueur et Guido est juif. Il est déporté avec son fils.

4. Le pianiste Programme campus Varsovie, au mois d’octobre 1939. Un jeune pianiste juif, Wladyslaw Szpilman, est enfermé dans le ghetto avec sa famille. Il assiste, impuissant, aux humiliations que subissent quotidiennement les siens. Grâce à une aide extérieure, il échappe de justesse à la déportation mais voit partir toute sa famille. Le jeune homme se cache alors dans les maisons vides et observe passivement les derniers habitants se révolter contre l’occupation allemande.

5. Il faut sauver le soldat Ryan Alors que les forces alliées débarquent à Omaha Beach, Miller doit conduire son escouade derrière les lignes ennemies pour une mission particulièrement dangereuse : trouver et ramener sain et sauf le simple soldat James Ryan, dont les trois frères sont morts au combat en l’espace de trois jours. Pendant que l’escouade progresse en territoire ennemi, les hommes de Miller se posent des questions. Faut-il risquer la vie de huit hommes pour en sauver un seul ?

image6. La rafle Du Vélodrome d’Hiver, où 13.000 raflés sont entassés, au camp de Beaune-La-Rolande, de Vichy à la terrasse du Berghof, ‘La Rafle’ suit les destins réels des victimes et des bourreaux. De ceux qui ont orchestré. De ceux qui ont eu confiance. De ceux qui ont fui. De ceux qui se sont opposés. Tous les personnages du film ont existé. Tous les événements, même les plus extrêmes, ont eu lieu cet été 1942.

7. Un sac de billes En 1941, Joseph Joffo est un petit garçon de dix ans comme les autres. Il partage avec ses amis, et notamment son frère Maurice, des moments de jeux et de complicité. Dans son petit quartier parisien, la vie est belle. Son père est à cette époque un coiffeur juif dont les affaires marchent bien. Mais les choses basculent avec l’instauration du régime hitlérien et l’arrivée des S.S. allemands dans la ville. Très vite, le jeune Joseph se voit contraint de porter l’étoile jaune. Source d’angoisse et de fierté, la signification de cette « décoration» est encore floue et des questions lui viennent parfois sur la signification du terme « juif » qu’il entend souvent. À l’école, les jours qui suivent cette nouveauté sont mouvementés : Joseph accepte alors sans discuter de troquer son étoile contre un sac de billes avec son ami Zérati.

image

8. Les enfants de la chance Juillet 1942. Emmené à l’hôpital de Garches pour une jambe cassée, Maurice Gutman, 12 ans, évite de justesse la rafle qui va emporter sa famille. À l’hôpital, le docteur Daviel lui diagnostique une tuberculose et lui impose un long traitement. Et si cela n’était qu’une ruse pour éviter à Maurice d’être déporté ? Maurice et huit autres jeunes pensionnaires vont vivre, avec le personnel hospitalier, une expérience inoubliable, faite de preuves d’amitié, de solidarité et de courage extraordinaire. Ce sont les enfants de la chance et leur histoire est vraie.

9. Le garçon au pyjama rayé Bruno a tout juste 9 ans lorsque son père, un officier nazi remarqué par le Führer, se voit confier le commandement du camp de concentration d’Auschwitz. Le petit garçon n’apprécie guère de devoir quitter la belle et grande maison de Berlin pour se retrouver dans une demeure isolée et triste. De sa chambre, il aperçoit des hommes, des femmes et des enfants tous vêtus de pyjamas rayés. Personne ne lui explique qui ils sont, mais l’innocence aidant, il va se lier d’amitié avec un enfant juif…

image

Des films des plus intéressants qui vous apprennent à voir la guerre avec une autre vision. Les livres sur ce sujet sont d’ailleurs tous aussi excellents. Nous vous en proposerons peut-être une liste à l’occasion.

En espérant avoir pu vous satisfaire…

Yousra 2c8 M.W

Source : Wikipédia

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s