Le droit à l’avortement

Le droit à l’avortement

 

Quelques infos

En 2017, 42 % des femmes n’avaient toujours pas d’accès libre à l’IVG dans la plupart des pays. En Afrique, Amérique du Sud, au Moyen Orient et dans le sud de l’Asie, l’avortement est interdit ou pratiquement interdit. Les sanctions sont souvent très sévères. Au Salvador, l’avortement est considéré comme un homicide aggravé puni d’au moins 30 ans de prison. Certaines femmes choisissent alors d’avorter clandestinement : sur 56 millions d’avortements pratiqués en 2014 dans le monde, presque la moitié était clandestine. Malheureusement chaque année, il y a 47 000 décès suite à des avortements clandestins.

Et dans les autres pays ?

Au Honduras par exemple, les femmes qui avortent risquent huit ans d’emprisonnement.

A Malte, l’avortement est illégal même en cas de viol ou de danger pour la mère.

En Pologne, l’avortement est autorisé seulement s’il s’agit de viol, de danger pour la mère ou de malformation du fœtus.

En Inde, il parait simple de pratiquer une IVG puisqu’il y a une forte pratique d’avortements sélectifs : effectivement, en Inde, si une femme est enceinte d’une fille, il y a de grandes chances pour qu’elle veuille avorter ou qu’elle y soit contrainte. Si une fille veut se marier, le père doit constituer une dot afin de la marier, même si cette pratique est illégale. Cela implique qu’avoir une fille coute plus cher.

En Belgique et dans la plupart des pays d’Europe, l’IVG ou autrement dit l’avortement est autorisé par demande jusqu’à 10 ou 12 semaines de grossesse en général.

Qu’est-ce que l’IVG ?

L’IVG (Interruption Volontaire de Grossesse, ou avortement) désigne l’expulsion de l’embryon ou du fœtus hors de l’utérus, lors d’une intervention médicale.

Pourquoi l’avortement est-il considéré par certains comme un assassinat ?

Cette photo représente un embryon de huit (8) semaines. Plus de 80% des interruptions de grossesse se font avant ce stade.

image

Mais certaines femmes n’avortent pas pour des raisons religieuses, culturelles ou familiales.

L’avortement n’est PAS un crime, pourtant. Le fœtus n’est PAS un être humain aussi longtemps qu’il n’est pas né et vivant.

Les droits des femmes ne peuvent pas être brimés pour donner des droits à un être qui n’est pas encore un humain vivant ! Cessez de croire que l’avortement est un geste meurtrier : on ne commet pas un homicide sur ce qui n’est pas humain 

 

Sources :

http://www.genreenaction.net/Inde-la-malediction-de-naitre-fille.html

https://www.youtube.com/watch?v=QNqA9TMf7HA

 

YOUSRA M.H 2C8

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s