Le jardin d’Eden – Chapitre 3

Chapitre 3. L’amitié

La section D maintenant formée, tout le rang se dirigea comme un seul et même être vers la salle de classe qui leur était réservée. Eden se retrouva aux côtés d’une jeune fille métisse aux yeux bruns très clairs. Elle lui sourit gênée en espérant avoir l’air le plus amical possible. Celle-ci répondit à son sourire. Eden se dit alors qu’une tentative d’approche était peut être possible.

Elle prit une grande inspiration et se lança : ‘’J’adore ton collier ! Il est vraiment original.’’ La petite métisse fut comme soulagée qu’Eden eu le courage d’entamer la discussion. ‘’Merci, dit-elle d’une petite voix, c’est un cadeau de ma grand-mère, Louis et moi avons le même’’ (elle montra du doigt son frère jumeau qui était deux pas devant elles). Eden remarqua de suite la ressemblance flagrante entre les deux jumeaux. ‘’ Je m’appelle Eden, et toi ?’’ ‘’Louise’’ Eden répéta les prénoms des deux jumeaux. Elle sourit en car elle trouvait cela joli. Les deux jeunes filles continuèrent à parler un bon moment ensemble, elles avaient les mêmes goûts et elles sont très vite devenues amies. La première matinée de cours était surtout liée à la présentation de l’école, du programme et des enseignants. Lorsque les présentations furent finies, le professeure Polanski proposa une activité de groupe. Pour cela des groupes de quatre étaient nécessaires. Eden et Louise se mirent naturellement ensemble, très vite rejointes par Louis qui, avec lui, avait ramené un ami commun. Eden fronça les sourcilles en le voyant, décidément ils n’arrêtaient de se croiser. Louis prit la parole pour faire les présentations :’’Louise je te présente Thomas’’ Thomas lui sourit et il regarda Eden, soudain son sourire grandit et il lâcha tout content :’’Tu vas bien Poil de carotte ?’’ Eden rougit gênée. Surpris, Louis s’exclama directement ‘’ Heu vous vous connaissez déjà ??’’ Eden ne laissa pas le temps à Thomas d’aggraver la situation et elle rétorqua un simple ‘’Non ! On ne s’est jamais vus !’’ Puis elle s’adressa à Thomas : « Je m’appelle Eden… E.D.E.N’’

Amusé par son agacement, Thomas se défendit en disant que ‘’Poile de carotte’’, c’était plus mignon. Un long débat s’en suivit, Louis et Louise s’en étaient naturellement mêlés.

Et voilà qu’une belle amitié s’était créée. Les quatre jeunes restaient toujours ensemble. Bizarrement Eden ne se montrait telle qu’elle était vraiment qu’en présence de ses amis. Et cela se remarqua lors de leur premier exposé. Leur professeur de langue, Monsieur Pignon, avait demandé à chaque élève de présenter son groupe de musique préféré. Louis et Louise avaient choisi un groupe de musique soul qu’ils adoraient, Thomas avait quant à lui choisit de présenter une chanson espagnole en référence à ses origines. Mais Eden choisit une chanson pop qui venait de sortir et que tout le monde écoutait. Ce choix étonna vraiment ses amis puisque quelques jours auparavant celle-ci leur avait fait part de l’amour qu’elle portait au groupe de musique Queen. Ses amis n’osèrent pas lui demander d’explication mais au cours des semaines ils se rendirent compte à quel point le regard des autres pouvait la changer car elle était la plus extravertie avec sa petite bande d’amis mais d’un seul coup lorsqu’elle était en présence de personnes qu’elle ne connaissait pas beaucoup, elle se refermait dans une timidité extrême. Petit à petit, le rythme scolaire s’imposa dans la vie d’Eden et ses amis.

Cela faisait un peu plus de deux semaines qu’elle avait intégré cette école. Elle appréciait ses camarades de classe même si elle passait la majorité de ses journées avec ses trois meilleurs amis. Pour ce qui était de ses professeurs, elle n’arrivait pas à se faire une idée fixe. Louise et elles s’amusaient à leur donner des petits surnoms pour pouvoir s’en souvenir plus facilement. Il y avait monsieur H.B, le professeur de dessins et de technologie qui nous avait fait tout un cours sur le crayon gris HB. En histoire géo, c’était monsieur Monténégro en hommage à sa ville préférée et au fait qu’il y avait fait allusion cinq fois au dernier cours. Après il y avait aussi Sisi leur prof de français et Pi leur prof de math. Les cours se passaient normalement jusqu’à ce qu’un beau jour le préfet des études entrât dans leur classe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s