Les stéréotypes sexistes

C’est quoi le sexisme ?

sexisme1

Le sexisme se définit comme une attitude discriminatoire envers une personne en raison de son sexe (souvent féminin). Il traduit les représentations et normes véhiculées par la société qui servent à justifier des discriminations et à légitimer la plupart du temps la domination des hommes sur les femmes.

Les stéréotypes de genre

Les stéréotypes de genre sont des caractéristiques fondées sur des idées préconçues que l’on attribue à un groupe de personnes en fonction de leur sexe. Ces stéréotypes ont un impact sur les rôles attribués aux hommes et aux femmes dans la société.

 sexisme2

 

sexisme3 Top 5 des clichés sexistes
« Les filles qui portent des jupes courtes sont des filles faciles »

« Les garçons ont plus de besoins sexuels que les filles »

« Un garçon, ça ne pleure pas ! »

« Les filles ne savent pas conduire. »

« Les garçons ne savent pas faire 2 choses en même temps. »

 

Mais d’où viennent ces stéréotypes ? … ils viennent de partout ! Des vrais parasites qui aiment loger dans certaines mentalités afin de contrôler toutes nos réflexions. Mais il faut dire qu’ils sont tout de même bien renforcés par la société qui nous en bombarde de partout, dans les médias, à l’école, au travail, sur les réseaux sociaux, dans la rue, … et surtout dans les publicités !

sexisme4

L’image des femmes dans la publicité

Les publicités sont une mine d’or au niveau des stéréotypes. On veut absolument vous inciter à acheter le produit en vous vendant du rêve et on est prêt à tout ! Prenons un bête exemple : vous voulez vendre un yaourt ? Et bien, mettez une femme à moitié nue en train de déguster votre yaourt dans votre pub et vous êtes sûr qu’on ne la loupera pas…

 

Comment la publicité entretient-elle ces stéréotypes ?

 

La femme au foyer 

Tout d’abord, on peut constater que le stéréotype le plus répandu est celui de la femme au foyer appelée « la femme ménagère » dans les années 50, puis la « ménagère de moins de 50 ans » dans les années 2000.

Cette femme au foyer doit exécuter toutes sortes de tâches ménagères à longueur de journée : entretien domestique, achats, préparation des repas, etc. Les publicités de produits d’entretien ménager s’adressent uniquement aux femmes. Le cliché de la « reine du foyer » nous montre une femme dont le plus grand bonheur provient du sentiment d’avoir bien nettoyé sa maison. La femme au foyer est aujourd’hui autant présente que dans les années 50, bien que sa présence soit plus implicite.

 

sexisme5 

 

 

 

La femme mère

On compte aussi la « femme mère » parmi les clichés, qui, certes, se rapproche légèrement de la « femme ménagère » mais qui, dans les années 1950, ne tient pas seulement le rôle de la ménagère dans la société. La France, éprouvée par la seconde guerre mondiale, va connaître la période du « baby-boom ». La femme doit aussi être une bonne mère. Papa travaille pendant que maman reste à la maison pour s’occuper des enfants. Cela est prouvé par la publicité, qui met souvent en scène une mère et son enfant.

 

sexisme6 
 

La femme objet

Pour finir, la « femme objet » vient occuper le devant de la scène publicitaire. Le stéréotype de cette « femme objet » existe depuis longtemps mais est de plus en plus exploité. L’objectif étant d’attirer le regard masculin vers le produit, et non d’identifier le personnage féminin au produit. Le corps féminin n’est plus qu’un simple instrument de séduction ou encore un objet de désir. Dans certaines publicités, la femme est seulement présente pour attirer le regard, elle ne joue qu’un rôle de provocation. Il y a de plus en plus d’affiches publicitaires montrant la femme dans des poses et scènes érotiques afin de donner au produit plus de sensualité.

 

 

sexisme7 

 

Notre avis sur les stéréotypes sexistes

En réfléchissant à l’impact qu’avaient tous ces stéréotypes sur nous, nous nous sommes rendu compte qu’ils nous empêchaient d’avoir notre propre opinion. Ce sont des phrases toutes faites rangées dans un coin de notre cerveau que l’on est prêt à sortir dès qu’on en a l’occasion.

sexisme8

 

Lina Bensaadoun

Mohamed Boutaghrat

Dounia El Benaïssi

Sana El Makdad

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s