La lapidation de Soraya

“Face à l’injustice, il n’y a que deux chemins, celui de l’indignation ou de l’indifférence. L’un est un combat l’autre une soumission.’’ Loic Schneider

La_Lapidation_de_Soraya_M

La lapidation de Soraya est un film américain réalisé par Cyrus Nowrasteh sorti en 2008.

Il s’agit de la véritable histoire de Soraya Manutchehri (1951-1986), femme de 35 ans lapidée dans un petit village de Kuhpayeh, en Iran. Soraya fut injustement accusée d’être une femme adultère par son mari, Ghorban –Ali, qui voulait épouser une fille beaucoup plus jeune, mais qui n’avait pas assez d’argent pour subvenir aux besoins de deux épouses.

  • Synopsis

Soraya, femme iranienne courageuse, se rend très vite compte que le mariage arrangé dont elle est victime est un échec et qu’elle est en train de gâcher sa vie. Son époux décide alors de fomenter un complot, l’accuse d’adultère, la vouant ainsi à une peine d’une incroyable cruauté : la lapidation.

  • Qu’est-ce que la lapidation et qui est lapidée ?

La lapidation, du latin lapis (la pierre), donnant le verbe lapidare, littéralement « tuer à coup de pierres », est une forme d’exécution utilisée à l’époque préchrétienne dans le bassin méditerranéen, et même encore maintenant ce type d’excution est toujours d’actualité dans certains pays musulmans tels que l’Iran, le Soudan, le Nigéria, le Pakistan, le Yemen, …

Dans la lapidation, on fait porter à l’accusée une chemise blanche et on l’enterre dans un trou, pour les hommes jusqu’à la taille et pour les femmes jusqu’à la poitrine, puis on la torture jusqu’à la mort à coup de pierres.

Les pierres ne doivent pas être trop grandes pour ne pas tuer la victime trop rapidement : le but ultime de cette pratique est de tuer lentement la personne avec le plus de douleur possible.

  • Mais d’où vient cette pratique ?
  1. D’un point de vue historique :

La lapidation prend naissance dans la Grèce antique. Elle est très courante dans la mythologie grecque. La lapidation historique remonte aux guerres médiques vers le Vème siècle av J-C.

    2.  D’un point de vue religieux :

En Islam, on lapide une femme ou un homme en cas d’adultère. La preuve d’adultère est très difficile à établir. Le Coran exige 4 témoins dont le témoignage concorde. En ce qui concerne le témoignage, le Coran est aussi très exigeant c’est-à-dire si l’un des 4 témoins venait à contredire les 3 autres ou émettait un doute sur la réalité de l’adultère, alors il convient d’inculper les 3 autres témoins pour « faux témoignage ». Un sort leur est réservé : 80 coups de fouets si un seul sur les 4 mettait en doute leur témoignage !

Certaines personnes profitent de cette loi islamique pour réaliser leur désir de se marier à nouveau sans forcément divorcer; certains payent même de faux témoignages (corruption), complots comme dans le cas de Soraya .

  • Critique du film :

Ce film est incroyable et je pèse mes mots. Il est très émouvant et reflète la dure réalité des femmes en Iran ou la société patriarcale est dominante. C’est un film assez dur et poignant à la fois. La scène où la jeune femme se fait lapider est assez choquante (âme sensible s’abstenir). J’ai ressenti beaucoup d’émotions, de la tristesse, de la compassion et surtout de la révolte ainsi qu’un sentiment d’impuissance face à une telle situation… Un film réussi et marquant !

la-lapidation-de-soraya Hommage à Soraya. M

SOURCES :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lapidation

https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Stoning_of_Soraya_M.

http://oumma.com/Entretien-avec-le-Professeur,960

Nisrine. B

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s